Angers SCO : actualités, transferts et rumeurs

Depuis sa remontée en 2015, le SCO est devenu une valeur sûre de la Ligue 1. Un habitué dont les performances font de plus en plus la Une des médias. Sur cette page, nous vous offrons en live toutes les informations que vous devez savoir sur l’équipe angevine en compilant les articles des grands sites d’actualités foot, des sites généralistes, mais aussi des sites de supporters.

Avant les matchs, vous retrouverez ainsi toutes les actualités foot d’Angers : les blessés, les suspendus, les choix de Stéphane Moulin, les statistiques à connaître et les hommes à suivre…

Pendant les matchs, on vous indiquera tous les meilleurs endroits pour suivre les matchs de foot en direct du SCO Angers : compositions d’équipes, buteurs, cartons jaunes ou rouges et choix tactiques des entraineurs. Vous vivrez le match comme si vous étiez au cœur du Stade Raymond Kopa.

Immédiatement après les matchs, les notes, les analyses, les réactions seront à votre disposition. Et croyez bien que si Thomas Mangani décroche une lucarne des trente mètres, vous le saurez ici en temps réel.

Les matchs du SCO Angers en Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue et qui sait, peut-être même un jour en Coupe d’Europe, tout sera raconté, disséqué jusque dans les moindres détails.

Transferts et rumeurs au Angers SCO, un recruteur malin

Evidemment, le SCO n’a pas le Qatar ou un grand investisseur américain pour le financer. Ici, pas de folie. Du côté du Maine-et-Loire, on fait plus dans le recrutement malin, à la recherche de la bonne opportunité. On peut penser à Cheikh Ndoye, arrivé libre de Créteil en 2016 ou encore à Karl Toko-Ekambi, recruté pour seulement 1 million d’euros en cette même année 2016.

Bref, si l’on peut reconnaitre une grande qualité à la cellule de recrutement dirigée par le manager Olivier Pickeu, c’est bien d’avoir du flair. Quels seront les coups des prochains mercatos ? Que ce soit au moment de la fenêtre estivale ou hivernale, vous pourrez suivre avec intérêt et en live les pistes explorées par les dirigeants angevins durant cette palpitante période des transferts.

Un nouvel attaquant à venir ? Le départ du meilleur buteur de la saison ou l’arrivée d’un défenseur d’expérience ? On sait que durant cette période, transferts et rumeurs du Angers SCO seront nombreuses. Aucune de ces actualités d’Angers durant le mercato ne manquera à l’appel car nous vous compilerons ici toutes les news en live sur le SCO.

Mercato Angers SCO : les plus gros transferts du club

En recrutant malin et en alignant plusieurs belles saisons parmi l’élite du football français, le SCO Angers a permis à plusieurs joueurs d’éclore au plus haut niveau. Ces joueurs ont ensuite quitté le club lui permettant de réaliser de très belles opérations financières.

Le premier départ marquant du club a eu lieu lors du mercato hivernal 2015. Le club est alors en lutte pour la montée mais l’offre reçue par l’Angers SCO pour Sofiane Boufal est alors trop alléchante pour être refusée. Le LOSC met sur la table une somme estimée entre trois et quatre millions d’euros pour débaucher le joueur franco-marocain arrivée au SCO en 2010. Boufal ne tardera pas à confirmer au plus haut niveau les qualités aperçues à Angers. Il ne restera qu’un an et demi dans le Nord de la France avant de s’envoler en 2016 pour Southampton.

Cependant, Sofiane Boufal ne fait pas parti des trois plus grosses ventes du SCO Angers. A l’été 2016, Romain Saïss le dépasse dans la hiérarchie du plus gros chèque reçu par Angers. Arrivé du Havre à l’été 2015 à la suite de la montée du club en L1, Saïss réalise une très belle saison à Angers et attire donc l’intérêt des Wolverhampton Wanderers. Seulement en Championship (l’équivalent de la deuxième division anglaise), le club est tout de même capable de débourser quatre millions d’euros pour faire venir l’international marocain. Saïss s’impose d’entrée comme un joueur important de l’effectif et il est un artisan majeur de la remontée du club en Premier League à l’issue de la saison 2017-2018.

Deuxième place du classement, Famara Diédhiou, qui a un parcours relativement similaire à celui de Saïss. Il rejoint l’aventure angevine à l’été 2016 en provenance du Clermont Foot. Arrivé pour 1,6 millions d’euros, il claque 9 buts toutes compétitions confondues pour sa seule et unique saison sous le maillot rayé blanc et noir des angevins. Unique saison car Diédhiou rejoint lui aussi le Championship à l’été 2017 pour un transfert de 6 millions d’euros en direction de Bristol City. Malgré une blessure au genou qui lui a fait manquer deux mois et demi de compétition, les débuts de l’international sénégalais Outre-Manche sont encourageants puisqu’en 34 rencontres disputées, il a déjà inscrit la bagatelle de 14 buts sous ses nouvelles couleurs.

Enfin, le départ le plus onéreux de l’histoire du SCO Angers se nomme Nicolas Pepe. Arrivé en 2013 dans les équipes de jeunes du club angevin. Après un prêt fructueux à l’US Orléans au cours de la saison 2015-2016 (il est nommé meilleur joueur du championnat National), Pepe revient à la maison et casse la baraque au SCO le temps d’une saison et tape dans l’œil de Marcelo Bielsa, futur coach du LOSC. El Loco convainc ses dirigeants de faire sauter la banque et d’allonger 10 millions d’euros sur le nouvel international ivoirien. A Lille, malgré une situation collective difficile puisque le club évolue à la surprise générale dans les bas-fonds du classement, Pepe tire son épingle du jeu et inscrit une dizaine de buts sous le maillot des Dogues.

Les plus gros achats du SCO Angers au mercato

Ces gros départs ont permis au club de faire trois « grosses recrues » à l’été 2017, mercato durant lequel l’Angers SCO a battu tous ses records d’indemnités de transfert dépensées avec les arrivées de 3 attaquants.

Pour 2 millions d’euros, Baptiste Guillaume débarque de Lille (décidément, les transferts entre ces deux clubs vont bon train). Après une saison en prêt au RC Strasbourg où il participe activement à la montée du club en Ligue 1, les dirigeants angevins parient sur le belge pour mener leur attaque. Malheureusement, sa saison 2017-2018 ne se déroule pas comme prévu et Guillaume participe à peine à la moitié des rencontres…

Autre recrue chère qui n’a pas donné satisfaction en cette saison 2017-2018 : Thomas Touré. Barré à Bordeaux, l’ailier franco-ivoirien débarque à Angers pour 3 millions d’euros avec la ferme intention de s’installer dans la peau d’un titulaire en Ligue 1. Cependant, après une saison 2016-2017 gachée par les blessures sous le maillot girondin, Touré n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau. Et finalement, Stéphane Moulin, le coach angevin fait très peu appel à lui, le joueur devant aller trouver du temps de jeu avec la réserve du SCO Angers.

Enfin, le plus gros transfert de l’histoire du SCO est lui aussi un « raté » pour le club angevin. Lui aussi a été transféré depuis les Girondins de Bordeaux. Il s’agit d’Enzo Crivelli. Avec 10 buts lors de son prêt l’année précédente à Bastia, Crivelli avait tout de la bonne pioche pour Angers. Cependant, à peine six mois après son arrivée, le jeune attaquant français est déjà reparti. Barré par l’incroyable saison de Karl Toko-Ekambi, Crivelli a été l’international espoir a été prêté jusqu’à la fin de saison avec une option d’achat automatique au Stade Malherbe de Caen.

Aux origines du foot à Angers : des banquiers  d’abord, Raymond Kopa ensuite

En 1919 (il y a donc bientôt 100 ans !), le club est créé par deux banquiers qui fonde le Sporting Club du Crédit de l’Ouest (SCCO) : les frères Fortin (aucun lien, fils unique avec le Président Fortin du Stade Malherbe de Caen).

C’est juste après la deuxième guerre mondiale que le club va acquérir son statut professionnel. Avec à l’époque une star dans l’équipe : Raymond Kopa ! Cependant, le club ne joue pas les premiers rôles à ce moment là et laisse partir Kopa au grand Stade de Reims. Entre 1956 et 1981, le club est un habitué de la Première Division (quelques descentes, mais des remontées aussi rapide qu’un Marco Pantani dans l’Alpe d’Huez).

Par la suite, le club retourne à l’anonymat des divisions inférieures. Un bref passage par la D1 en 1993 et il faudra attendre 2015 pour voir l’Angers SCO retrouver la lumière de la Ligue 1. Grâce à l’excellent travail du coach Stéphane Moulin, le club parvient jusqu’à présent à se maintenir dans l’élite.

Plus d’actu