L’ASSE est un club majeur du football français. Finalistes malheureux de la Ligue des Champions en 1976, les Verts n’ont certes pas les moyens de jouer le titre en Ligue 1 à ce jour, mais ils restent cependant une des équipes sur lesquels il faut compter tous les ans.

Depuis 2009, St Etienne n’a plus fini une seule fois hors du Top 10 du championnat français. Mieux, l’ASSE a même disputé la Ligue Europa 4 fois sur les 8 dernières saisons.

ASSE foot, transfert et actualités en live

En occupant cette place importante, l’actualité de l’Association Sportive de Saint-Etienne est extrêmement riche tout au long de l’année. En périodes de mercato ou de transfert, ASSE et rumeurs sont des mots souvent associés. Cet été, après des semaines de tractations, l’ASSE a finalement pu conserver Rémi Cabella. Jean-Louis Gasset a finalement choisi de poursuivre l’aventure sur le long terme. Il ne  retrouvera donc pas son compère et ancien Vert Laurent Blanc pour un nouveau défi chez un grand d’Europe. Ambitieux cette saison, le club stéphanois cherchera sûrement à se renforcer cet hiver afin de se qualifier pour une compétition européenne la saison prochaine. Quels postes seront les priorités du recrutement de l’ASSE ? Qui sera le prochain grand buteur stéphanois ? Celui qui sera capable de faire oublier Pierre-Emerick Aubameyang, Alex (pour les anciens) ou encore Hervé Revelli (pour les vraiment plus anciens)…

Une chose est sûre, le mercato est toujours une période riche. Les rumeurs sont très nombreuses. Et vous n’en manquerez aucune en visitant cette page. Nous alimentons en continu l’info transfert ASSE en vous proposant toutes les rumeurs et les officialisations venant de tous les principaux sites sur l’actualité football en France. Bien sûr, nous vous proposons aussi des infos venant de sites spécialement dédiés à l’actualité des Verts. Tout l’info mercato de St Etienne est à retrouver sur cette page.

Association Sportive de Saint-Etienne : tous les matchs à suivre en temps réel

Et ce sera la même chose tout au long de la saison. Que ce soit lors des matchs de Ligue 1, de Coupe de France, de Coupe de la Ligue et même de Coupe d’Europe (Ligue Europa et soyons fous, peut-être de Ligue des Champions un jour), l’ensemble des informations en continu sur le club sera proposé ici-même.

Avant les matchs, toutes les infos sur les blessés, les suspendus et les choix du coach. Qui sera titulaire ? Quels sont les choix tactiques possibles du coach ? Quelles sont les dernières nouvelles en direct de l’Etrat ? Toutes ces questions que vous vous posez trouveront leurs réponses en suivant cette page.
Pendant les matchs, ce sont les plus belles actions qui vous seront compilées. Un arrêt impossible de Stéphane Ruffier, une prouesse de Loïc Perrin ou frappe en lucarne de Monnet-Paquet, vous ne manquerez aucun geste des Verts…

Enfin, après les matchs, vous retrouverez les résumés, les notes et les analyses tactiques venant de tous les sites d’informations foot.

St Etienne et foot, une association évidente

Grâce à sa domination sur le football français entre les années 1960 et le début des années 1980 (l’ASSE a remporté 9 titres de champion de France sur 18 possibles entre 1964 et 1981), l’Association Sportive de Saint-Etienne s’est imposée dans le cœur des supporters. Pas seulement parmi les personnes originaires du Forez, mais bien au sein de tous les fans de foot français.

Ainsi, après la malheureuse défaite en finale de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1976 (1-0 face au Bayern Munich après avoir touché les montants à plusieurs reprises), les joueurs Verts (parmi lesquels on peut citer Larqué, Santini, Bathenay ou Curkovic) ont eu le droit de défiler à Paris sur les Champs-Elysées afin de ressentir la ferveur du public français.

Selon une étude du Progrès en 2014, le club stéphanois comptait alors 1,8 millions de supporters en France, ce qui en faisait alors le 4ème plus gros contingent français. En comparaison, la population de l’air urbaine stéphanoise ne compte « que » 500 000 habitants. Ce qui montre bien que les Verts sont populaires dans la France entière. Nombreux sont ceux à faire de longs voyages tous les week-ends pour venir garnir les tribunes du Chaudron, le stade Geoffroy-Guichard.

Le derby Saint Etienne – Lyon

OK, jouer contre l’OM, Paris, Monaco ou même Guingamp, c’est sympa. Mais soyons clairs, s’il y a un match à ne pas rater quand on est joueur de l’AS Saint-Etienne, c’est celui face à l’Olympique Lyonnais.
A l’heure où nous écrivons ces lignes, les deux équipes s’étaient affrontées 116 fois dans l’histoire, pour un bilan légèrement à l’avantage de l’ASSE : 43 victoires, 33 matchs nuls et 40 défaites.

Parmi les victoires marquantes récemment, on peut se souvenir de la victoire à Gerland dans le 100ème derby de l’histoire qui a eu lieu en septembre 2010. A un quart d’heure du terme et sur coup-franc, Dimitri Payet envoie la balle en pleine lucarne. Les Verts s’accrocheront ensuite à ce 1-0 pour ramener une victoire hautement symbolique. Cette victoire est doublement dans les mémoires, puisqu’en plus d’avoir eu lieu dans le 100ème derby, elle est aussi la première victoire stéphanoise face à l’OL depuis 1994.

ASSE : les plus gros transferts de l’histoire dans le sens des départs

Comme beaucoup de clubs français, l’AS Saint-Etienne a souvent besoin de vendre ses meilleurs joueurs pour équilibrer les comptes. Ce qui explique pourquoi les transferts dans le sens des départs sont globalement plus importants que ceux dans le sens des arrivées. La politique est claire : acheter des joueurs à moindre coût, chercher à les faire progresser et les revendre plus cher quelques saisons plus tard.

Dans le sens des départs, le troisième transfert le plus élevé est pour le départ de Bafetimbi Gomis. Formé chez les Verts, l’attaquant sort une très grosse saison 2007-2008 sous le maillot de l’ASSE. 16 buts en Ligue 1 et une sélection en équipe de France pour disputer l’Euro 2008 aux dépens de Djibril Cissé. La saison suivante reste correcte, 10 buts inscrits en championnat pour Gomis. Et voici que le néo-international français est convoité par le voisin lyonnais. L’OL dépense 13 millions d’euros et convainc ainsi le club de foot de Saint-Etienne de lâcher son joueur à son rival.

Saint-Etienne attendra 1 an et demi pour trouver le digne remplaçant de Gomis. Le 30 janvier 2011, Saint-Etienne se fait prêter Pierre-Emerick Aubameyang par le Milan AC. Après des débuts encourageants, le prêt d’Aubameyang est prolongé à l’été 2011 pour la saison 2011-2012. L’ASSE n’attendra pas longtemps avant de lever l’option d’achat. Le 22 décembre 2011, le gabonais s’engage pour 4 ans avec le club du Forez. L’histoire entre Aubameyang et Saint-Etienne durera jusqu’à l’été 2013. Deux ans et demi, 97 matchs et 41 buts, telles sont les statistiques d’Aubam. Des performances qui ne passent pas inaperçus. Sur le point de perdre Robert Lewandowski, en partance pour le Bayern Munich, le Borussia Dortmund cible l’avant-centre stéphanois pour prendre la succession du polonais. Les Allemands lâchent 13 millions d’euros et s’attachent les services d’Aubameyang. L’histoire sera belle là-bas aussi, en 4 ans et demi, il marquera 141 buts sous le maillot jaune du Borussia.

Enfin, le plus gros départ de l’histoire de l’ASSE n’est autre que Kurt Zouma. Lui aussi a été formé chez les Verts. Le natif de Lyon arrive à l’âge de 14 ans au centre de formation. A l’âge de 16 ans, il fait ses grands débuts en professionnel face aux Girondins de Bordeaux en Coupe de la Ligue. Après 2 saisons et demi pleines sous le maillot de l’AS Saint-Etienne, Zouma attire les convoitises des plus grands clubs européens. En janvier 2014, âgé de 19 ans, il s’engage avec les anglais de Chelsea pour 13 millions d’euros. Le joueur reste quand même prêté à Saint-Etienne jusqu’à la fin de saison 2013-2014 et ne rejoint les Blues que l’été suivant.

ASSE : les plus gros transferts de l’histoire dans le sens des arrivées

Dans le sens des arrivées, les plus gros transferts réalisés par Saint-Etienne ne sont pas tous des réussites.

Quatrième plus gros transfert de l’histoire du club, Gonzalo Bergessio. Arrivé d’Argentine à l’été 2009 pour remplacer Bafé Gomis, il réalise une première saison encourageante avec l’AS Saint-Etienne. 9 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues, on ne va pas parler de grandes saisons, mais pour une première saison en France, il convainc ses dirigeants de lui maintenir la confiance pour la saison suivante. Malheureusement pour lui, il ne marquera aucun but lors de l’exercice 2010-2011. L’arrivée d’Aubameyang à l’hiver signera pour lui le cap de fin de son aventure française. Bergessio quitte la Ligue 1 et rejoint Catane lors du mercato estival 2011.

A la troisième place, un joueur recruté par l’AS Saint-Etienne à l’été 2018. La tête d’affiche du mercato estival des Verts pour être tout à précis. En prêt en 2017-2018 à Rennes, Wahbi Khazri avait mené le jeu breton et porté son équipe jusqu’à la qualification en Ligue Europa. Il enchaîne ensuite sur de belles prestations lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Saint-Etienne et Jean-Louis Gasset n’hésite alors pas et font tout pour faire venir l’international tunisien dans le Forez. Il faudra finalement aligné 7 millions d’euros pour se mettre d’accord avec le club anglais de Sunderland avec qui Khazri était sous contrat.

A la deuxième place des recrues les plus chères de l’histoire des Verts, on retrouve un joueur actuel de Saint-Etienne. Une plus grosse réussite de recrutement que ne l’a été Gonzalo Bergession. Il s’agit de Robert Beric. L’attaquant slovène s’engage avec l’AS Saint-Etienne à l’été 2014 à la suite d’une énorme saison sous le maillot du club autrichien du Rapid Vienne. En 49 matchs disputés sous le maillot déjà vert du club viennois, Beric claque la bagatelle de 33 buts. Saint-Etienne n’hésite pas et claque 7,5 millions d’euros pour s’attacher ses services. Malgré de nombreuses blessures, le passage de Beric dans le Forez peut être considéré comme une réussite. L’attaquant a marqué 22 buts en 58 rencontres. C’est surtout le deuxième passage de Beric qui restera comme un grand succès. Prêté à Anderlecht à l’été 2017, il revient l’hiver suivant à Saint-Etienne. Le club est alors en difficulté, à la lutte pour son maintien en Ligue 1. Et ses attaquants ne trouvent désespérément pas le chemin des filets. Le retour de Beric marquera le début de la superbe remontée stéphanoise au classement. Avec 7 buts en 14 matchs de Ligue 1.

Quand Beric a été prêté à Anderlecht en 2017, c’était notamment pour faire de la place à la plus grosse recrue de l’histoire des Verts. Après une énorme saison à Dijon, Lois Diony débarque dans le Forez en espérant devenir le nouveau Aubameyang. Malheureusement, entre contre-performances sportives et problèmes extra-sportifs avec les supporters, Diony ne s’imposera jamais. En janvier 2018, Diony quitte les Verts en n’ayant marqué aucun but. Il est prêté en Angleterre, à Bristol en Championship. Là aussi, l’aventure tourne court : à nouveau la disette de but, Diony ne fait pas trembler les filets. Bristol met même fin à son prêt avant même la fin de saison… De retour à l’été 2018, sa saison démarre sur les chapeaux de (Nolan) roue avec un but lors du match d’ouverture face à Guingamp.