MHSC : actu transfert et Ligue 1 en live

Suite au départ de Nordi Mukiele pour Leipzig, le mercato montpelliérain a été plus intéressant à suivre dans le sens des arrivées que dans celui des départs. Ainsi deux nouveaux avants-centres ont signé : le Serbe Petar Skuletic et l’ancien bordelais Gaëtan Laborde. Un défenseur également avec l’arrivée de Damien Le Tallec, que le club a recruté à l’Etoile Rouge de Belgrade. Le recrutement montpelliérain est donc fermé pour cet été 2018. Mais que va-t-il se passer lors du mercato d’hiver 2019 ? Il n’y a qu’un seul endroit pour le savoir et c’est ici. Sur cette page, vous pourrez retrouver l’intégralité des infos mercato sur le Montpellier Hérault Sport Club. Un ailier de plus ? Une info sur un possible milieu relayeur pour venir épauler Ellyes Skhiri ou un défenseur de plus pour préparer la succession de Vitorino Hilton (est-ce vraiment utile ? On sait tous très bien qu’Hilton est éternel et ne s’arrêtera jamais), vous êtes sur le bon site pour le savoir.

Ici, nous allons rassembler l’ensemble des articles et des brèves de tous les sites internet, à partir du moment où cela traite du MHSC. Dès qu’un article est publié, nous vous le mettons dans notre liste ci-dessous et vous n’avez plus qu’à cliquer pour vous rendre chez l’auteur de cet article. Avec ça, vous n’allez manquer aucune rumeur, aucun bruit de couloir et aucun transfert officiel de votre club préféré.

Après les transferts, place au foot et à la Ligue 1 pour Montpellier

Une fois le mercato terminé, l’actualité continue à Montpellier et elle continue évidemment ici aussi. On reprend le même principe que ce qui marche très bien pendant le mercato et on vous informe en long et en large sur toute l’actualité montpelliéraine en Ligue 1, Coupe de France et Coupe de la Ligue.

Quelles sont les actualités du MHSC ? Qui est blessé ? Qui est en phase de reprise ? Les joueurs incertains sont-ils forfaits ou pourront-ils disputer la prochaine journée de championnat ? Tout cela, on vous en tiendra informé. Idem, si un joueur, le coach ou Laurent Nicollin donne une interview dans un média, on vous donne l’interview en intégralité et également les résumés des meilleurs mots de cette intervention présidentielle.

Les jours de match, on ne vous lâche pas et on espère que vous non plus si vous souhaitez avoir un maximum d’information sur la rencontre. Composition d’équipe, faits marquants pendant le match (buts en vidéo, carton rouge pour un joueur de la Paillade ou un adversaire…), on vous fait vivre les meilleurs moments de la rencontre. Et dès le coup de sifflet final, vous pourrez retrouver les formats habituels pour revivre le match du Montpellier HSC : les réactions des acteurs de la rencontre, les analyses des choix des coachs, le résumé et les notes des joueurs. Bref, vous pourrez parler du match avec vos amis comme si vous étiez dans les travées du stade de la Mosson.

Les plus gros transferts du MHSC

A Montpellier, le club a été construit sur la stabilité financière et le recrutement malin. On vise surtout les bons coups, les jeunes prometteurs et les vieilles gloires en quête de relance. Ici, pas de transfert pharaonique mais des bons coups tentés par le club. Voici les 4 plus gros transferts de l’histoire du club.

En 2014, Montpellier cherche un attaquant. Depuis le départ d’Olivier Giroud en 2012, Montpellier n’a pas vraiment retrouvé un vrai buteur capable de faire trembler les filets de manière régulière. Il y a bien eu le recrutement de Gaëtan Charbonnier, ou le retour de Victor Hugo Montano, mais rien qui n’arrivait à la cheville de ce qu’a réalisé Giroud. Le MHSC se tourne alors vers Kevin Berigaud, recruté pour 3 millions d’euros. Le joueur s’est imposé dans son club formateur d’Evian Thonon-Gaillard en Ligue 1 depuis 3 saisons. Il reste sur 20 buts sur les 3 dernières saisons, des statistiques qui laissent entrevoir une bonne marge de progression pour un joueur de 26 ans, qui arrive donc sur ce que l’on considère comme les meilleures années de la carrière d’un footballeur. Mais rien ne se passe comme prévu et Berigaud ne s’impose jamais vraiment au MHSC. 10 petits buts en 3 saisons, un prêt raté au Angers SCO en 2017 et un départ pour le championnat chypriote en début 2018…

On en a parlé plus haut, Montpellier a également recruté un attaquant pour une belle somme cet été 2018. Il s’agit de Gaëtan Laborde. Pas vraiment dans les plans de son entraineur Gustavo Poyet du côté des Girondins de Bordeaux, Laborde cherchait une porte de sortie. Montpellier voulait du sang neuf pour prendre la place d’un Giovanni Sio peut convaincant la saison précédente. Le MHSC n’a donc pas hésité à sortir un chèque de 3 millions d’euros pour faire céder Bordeaux.

Deux ans plus tôt, Montpellier était alors champion de France et avait pu dépenser un peu plus grâce aux retombées de la Ligue des Champions. Le club se penche alors sur Anthony Mounier. Habitué de la Ligue 1 depuis ses débuts à Lyon en 2007 et sort d’un passage à l’OGC Nice très convaincant. Le Montpellier Hérault Sport Club croit en lui et investit 3,5 millions sur son transfert. Si des blessures vont gâcher ses premières saisons montpelliéraine. Finalement, le déclic vient en 2014-2015. Mounier claque 9 buts et donne 7 passes décisives en Ligue 1. Il considère lui-même qu’il s’agit de la “meilleure saison de [s]a carrière” comme il l’a expliqué à voxstadium. Montpellier profite de sa cote pour vendre le joueur en 2015 en Italie, au Bologne FC.

C’est également en 2012 que Montpellier réalise l’autre plus gros transfert de son histoire avec l’arrivée de Daniel Congré. Formé au Toulouse Football Club, Congé a 27 ans et n’a jamais quitté le cocon. C’est le bon moment pour lui pour passer un cap et disputer enfin la prestigieuse Ligue des Champions. Le MHSC paie 5 millions d’euros pour le faire venir. Congré est depuis un joueur majeur du club, il a disputé tous les ans plus de 30 matchs en Ligue 1.

Du côté des départs, Montpellier a toujours été un club qui a révélé des talents. Par conséquent, ces talents ont pu être vendus à de grosses écuries plus riches et faire de belles rentrées d’argent.
Suite au titre de champion de 2012, c’est bien évidemment Olivier Giroud qui a la plus grosse cote sur le marché des transferts. Giroud arrive de Tours en Ligue 2 à l’été 2010. Dès sa première saison parmi l’élite, il marque 12 buts en Ligue 1. La saison suivante est celle de l’explosion. Il est le leader du MHSC, marque 21 buts dont une volée ultra-décisive face à Saint-Etienne et mène son club au titre. Ces 21 buts lui permettent d’être meilleur buteur du championnat et inclus dans l’équipe-type de la saison. Les grands clubs sont forcément très intéressés par le joueur. Et Giroud rejoint finalement Arsenal au cours de l’été. Le Montpellier HSC touche 12 millions dans la transaction.

Autre attaquant bien vendu par le Montpellier Hérault Sport Club : Steve Mounié. Formé au club, Mounié met du temps à éclore en équipe première. C’est lors d’un prêt chez le voisin nîmois en 2015-2016 qu’il se révèle avec 11 buts en Ligue 2. Son retour à Montpellier lui offre une place de titulaire en Ligue 1. Il ne rate pas sa saison et inscrit 14 buts en championnat pour le club héraultais. La toute puissance financière de la Premier League fait le reste : au mercato d’été 2017, Huddersfield recrute l’attaquant international béninois pour 13 millions d’euros.

Enfin, le plus gros transfert de l’histoire du club a eu lieu en ce début d’été 2018 avec le départ de Nordi Mukiele pour le Red Bull Leipzig. Le défenseur français est arrivé de Laval en janvier 2017 pour 1,5 millions d’euros. Il s’impose immédiatement en défense ou sa polyvalence fait merveille. L’international espoir français est capable de jouer défenseur central et latéral droit. Il dispute 56 matchs en un an et demi sous le maillot du MHSC. Suffisant pour attirer l’attention du RB Leipzig. Spécialiste de l’achat de jeunes talents, le club allemand a flashé sur Mukiele et n’hésite pas à payer les 16 millions d’euros réclamés par le MHSC.

Les illustres anciens du Montpellier Hérault Sport Club

Le MHSC a vu de très grands noms passer sous ses couleurs. Outre Olivier Giroud que l’on a évoqué plus haut, d’autres joueurs ont eu la chance de porter le maillot bleu alors qu’ils évoluaient au club. On pense évidemment aux glorieux Laurent Blanc et à Eric Cantona. Rémy Cabella, formé au club, a eu la chance d’être appelé par Didier Deschamps à la Coupe du Monde 2014 alors qu’il évoluait à Montpellier.
Parmi les grands noms internationaux, on se rappelle évidemment de Carlos Valderama, le mythique numéro 10 de la Colombie. Ou encore Julio César, défenseur brésilien, qui a disputé la Coupe du Monde 1986 avec la Seleçao aux côtés des Zico et autre Socrates… Enfin, Roger Milla, le légendaire attaquant camerounais a aussi évolué au MHSC pendant 3 saisons. Il a disputé 102 matchs avec la tunique montpelliéraine et marqué 41 buts.









Benjamin Lecomte prolonge à Montpellier (Goal) 18:14 - 27/09/2018











Plus d’actu