Remonté en Ligue 1 en 2014, le SM Caen est depuis devenu un habitué de l’élite du foot français. Maintenu les deux dernières saisons lors de la dernière journée du championnat (notamment un but miraculeux de Ronny Rodelin au Parc des Princes en 2017), Caen a été actif sur le marché des transferts en 2018 et le sera probablement à l’hiver 2019. Un seul objectif en tête : réussir à obtenir un maintien plus tranquille en fin de saison.

SM Caen : actu foot et mercato

Alors, qui va partir ? Qui va rester ? Ces questions trouveront toutes leurs réponses sur cette page au cours des mercato d’été et d’hiver 2018-2019. Nous allons répertorier ici toutes les infos sur le mercato du SM Caen. Une info exclusive d’un grand média, on vous la met à disposition. Une analyse ou un article sur les coulisses internes du Stade Malherbe. On vous en tient informer. Tous les articles foot sur le club normand seront à retrouver ici.

Quel gardien pour remplacer Rémi Vercoutre ? Va-t-on faire appel à Brice Samba sur le long-terme ou un autre joueur viendra prendre la relève dès cet hiver ? En défense, Damien Da Silva est parti au Stade Rennais, qui sera le nouveau taulier de la défense caennaise ? Plutôt un joueur avec de la bouteille en Ligue 1 ou une jeune pépite de Ligue 2 ? Manu Imorou va-t-il s’imposer suite à son retour dans l’équipe du Stade Malherbe de Caen après son prêt d’un an au Cercle Bruges. Au milieu, Aït Bennasser est retourné à l’AS Monaco. Qui sera désormais l’organisateur caennais ?

Enfin devant, la succession d’Ivan Santini s’annonce difficile mais il faudra faire confiance à Enzo Crivelli et au petit nouveau : Claudio Beauvue.

Stade Malherbe de Caen : actualité foot en direct

Hors des périodes de mercato, l’actualité du Stade Malherbe de Caen ne s’arrête pas. Engagé en Ligue 1 pour la 5ème année de suite, le SM Caen va jouer des grands matchs et va forcément susciter l’intérêt de ses fans.

Sur cette page, nous vous relaterons tout : les matchs de Ligue 1 que ce soit face aux têtes d’affiche que sont le PSG, l’OM ou Lyon bien sûr, mais aussi contre les “petites équipes” du championnat comme Guingamp, Nimes ou Dijon. On évoquera aussi les matchs de Coupe de France, ainsi que le parcours caennais en Coupe de la Ligue. Et si l’on rêve un peu, si Malherbe venait à jouer en Coupe d’Europe un jour, on sera là pour vous en parler.

Avant les matchs, vous connaîtrez toutes les indiscrétions sur la semaine d’entrainement : les joueurs suspendus, les choix du coach de laisser tel ou tel joueur à la maison, le travail lors des séances ainsi que les mises en place tactiques. Vous saurez tout !

Jour de match, la tension monte et là encore, aucune information ne vous échappera. La composition d’équipe une heure avant le match, les tifos du Malherbe Normandy Kop. Et même en live, si Casimir Ninga envoie une reprise de volée pleine lunette, on sera là pour vous rediriger au bon endroit et vous faire découvrir et temps réel les plus belles actions.

Après match, vous pourrez retrouver toutes les analyses tactiques, les réactions des acteurs de la rencontre, les notes des joueurs et les résumés des rencontres. Bref, de quoi se la péter le lundi à la machine à café et être totalement incollable sur la prestation du SM Caen.

Les grands noms du SM Caen

OK, le Stade Malherbe de Caen n’a jamais tutoyé les sommets de la Ligue 1 ou de la 1ère Division à l’époque. On notera néanmoins une 5ème place du championnat en 1992. Et il y a tout de même eu des joueurs marquants à avoir porté le maillot rouge et bleu.

Le plus récent : Ngolo Kanté. Meilleur joueur de Premier League en 2017, Kanté est un pilier de l’Equipe de France depuis son entrée dans le groupe Bleu en 2016. Arrivé de Boulogne sur Mer en 2013, Kanté ne tard pas à s’imposer comme un homme clé du dispositif caennais. Première saison en Ligue 2, titulaire indiscutable, il obtient la montée avec Malherbe et se voit inclus dans l’équipe-type de l’année. En Ligue 1, c’est la confirmation, Kanté poursuit sur sa lancée et participe à la belle saison caennaise. A tel point que Leicester l’arrache au Stade Malherbe en 2015. On connait la suite : deux titres de Premier League consécutif avec Leicester et Chelsea.

Trois joueurs de Malherbe ont porté le maillot des Bleus pendant leur passage en Normandie : Xavier Gravelaine à 3 reprises entre 1992 et 1993, Fabrice Divert et Steve Savidan 1 seule fois, respectivement en 1990 et en 2008. Et certains joueurs formés au club ont eu aussi droit aux honneurs de l’équipe de France, mais après leurs départs du club : William Gallas, Frédéric Née, Jérôme Rothen, Bernard Mendy ou plus récemment Thomas Lemar présent à la Coupe du Monde 2018.

Mercato du SM Caen : les plus gros départs

On en parlait précédemment, mais avec un tel parcours, Ngolo Kanté est évidemment le joueur qui a rapporté le plus au Stade Malherbe de Caen lors de son départ en 2015. Parti à Leicester, Kanté a rapporté pas moins de 9 millions d’euros au SM Caen. Leicester qui fera une très belle opération financière puisque les Foxes revendront Kanté un an et un titre de champion plus tard à Chelsea pour la modique somme de 35,8 millions d’euros.

En 2016 (soit, un an après le départ de Kanté), le SM Caen réalise une autre juteuse vente. Arrivé l’été précédent de Wigan, Andy Delort découvre la Ligue 1 sous les couleurs normandes. Et il va bien participé à la belle saison malherbiste. 13 buts lors de ses 38 apparitions,, Delort a fait mieux que simplement “faire le job”. Malheureusement, l’aventure tournera court. L’attaquant refuse de revenir à l’entraînement l’été suivant, demandant son transfert au Tigres de Monterrey. Il obtient finalement gain de cause début septembre 2017 et quitte Caen. Le club récupère une indemnité de transfert de 8 millions d’euros. Depuis, Delort est revenu en Ligue 1, d’abord à Toulouse, et désormais au Montpellier HSC.

Enfin, à la troisième place des plus gros départs du SM Caen, on retrouve un autre attaquant, qui a lui aussi cassé la baraque avec Malherbe. Originaire de la ville et formé au club, Youssef El-Arabi débute en pro en décembre 2008 face à l’Olympique Lyonnais. Il attendra la saison 2009-2010 pour littéralement se révéler. En Ligue 2, il inscrit onze buts pour sa première saison dans la peau d’un titulaire et participe activement à la remontée du club en Ligue 1. La saison suivante, il marque dès son premier match en Ligue 1 sur la pelouse de l’Olympique de Marseille. Il termine la saison avec 17 buts et 5 passes décisives. Un avenir brillant s’annonce pour El-Arabi, mais celui-ci choisit de s’exiler vers une destination “exotique”. Contre une somme de 7,5 millions d’euros, Caen et les saoudiens d’Al-Hilal se mettent d’accord sur le transfert du joueur.

Les arrivées les plus coûteuses du Stade Malherbe sur le marché des transferts

Le Stade Malherbe de Caen n’a jamais été un club très dépensier lors des différents mercato. Hiver comme été, les dirigeants restent responsables. Et même si les sommes que l’on va présenter sont relativement peu élevées, il y a quand même eu trois transferts plus importants que les autres.
A l’été 2010, le SM Caen remonte à peine en Ligue 1 et cherche à renforcer son milieu de terrain. Tout juste relégué en Ligue 2 avec Boulogne-Sur-Mer, Damien Marcq ne souhaite pas retourner à l’étage inférieur. Après 106 matchs disputés avec son club formateur, il s’engage avec Caen pour quatre ans. Les deux clubs se mettent d’accord sur une indemnité de 4 millions d’euros. L’histoire de Damien Marcq à Caen tournera court néanmoins Un an après, il est prêté au Dijon FCO, puis à Sedan l’été suivant. Finalement, il quitte définitivement le club en 2013.

3 millions d’euros, c’est aussi le prix qu’a lâché Caen à l’hiver 2018 pour faire venir Enzo Crivelli. Le joueur était en difficulté à Angers, où la concurrence de Karl Toko-Ekambi était trop forte. Caen cherchait un attaquant pour suppléer et accompagner Ivan Santini, et ainsi, assurer son maintien parmi l’élite. Crivelli et Caen se sont donc bien trouvés. Pour sa première demi-saison sous le maillot caennais, le jeune attaquant français dispute 14 matchs et inscrit 2 buts. Nous verrons en 2018-2019 si Crivelli va passer un cap et devenir une valeur sûre de Ligue 1.

Enfin, le plus gros achat de l’histoire du club ne laissera aucun regret aux supporters caennais, car il fut une très belle réussite. Après quatre années de succès à Valenciennes, Steve Savidan rejoint Caen à l’été 2008. Le club normand paie alors 5 millions d’euros pour le valeureux avant-centre. Savidan ne restera qu’un an à Caen mais quelle année ! 41 matchs disputés et 16 buts marqués, Savidan sera même appelé par Raymond Domenech pour jouer avec l’équipe de France. A l’été 2009, Caen et Monaco se mettent d’accord sur le transfert du joueur. Malheureusement, du fait d’une anomalie cardiaque détectée à la visite médicale, le transfert est avorté et Savidan doit stopper sa belle aventure dans le foot à Caen…

Plus d’actu