Stade Brestois 29

Retour en L1 pour le Stade Brestois

Le Stade Brestois retrouve la Ligue 1. Relégué à l’issue de la saison 2012-2013, le SB29 aura donc bataillé 6 ans à l’étage inférieur avant de réussir à obtenir sa promotion parmi l’élite du football français. Emmené par celui qui a été élu meilleur joueur de Ligue 2, Gaetan Charbonnier, les joueurs Bretons ont obtenu leur montée relativement tranquillement.

Outre le meilleur buteur Charbonnier, la saison brestoise aura été marquée par les performances de joueurs qui se sont révélés tout au long de la campagne. On peut penser au gardien Gautier Larsonneur. Gamin de la région, formé au club et international espoir français, il a impressionné les observateurs.

Comment ne pas citer le milieu international algérien Haris Belkebla ? Sa régularité a permis au Stade Brestois 29 de prendre la mesure de ses adversaires. Enfin, on va évidemment cité Yoann Court, et ses statistiques très complètes : 6 buts et 5 passes décisives en championnat, assurément l’un des grands hommes de la remontée brestoise.

Le mercato d’été 2019 du SB29

Pour réussir l’objectif maintien, le Stade Brestois devra réussir son mercato estival.

Premier chantier : l’entraineur. Arrivé en fin de contrat, l’homme de la montée Jean-Marc Furlan s’est engagé avec l’AJ Auxerre. Après quelques semaines de recherche, les dirigeants brestois finissent par officialiser l’arrivée d’Olivier Dall’Oglio à la tête de l’équipe. Grâce à cette arrivée, le mercato brestois va être lancé. Sans coach, pas de priorité de recrutement et pas de poste ciblé. Les supporters brestois sont donc ravis de cette arrivée rapide. Car elle va permettre d’envisager les contours de leur onze de départ en Ligue 1.

Parmi les bonnes nouvelles, on notera quand même que Mathias Autret et Anthony Weber ont une option automatique de prolongation de contrat avec la montée en L1. De son côté, le capitaine et arrière droit Gaetan Belaud devrait rapidement se mettre d’accord avec ses dirigeants pour poursuivre l’aventure du côté du stade Francis Le Blé.

Les plus gros transferts de l’histoire du Stade Brestois

Pas de folie sur le marché des transferts du côté de Brest. Normal, le club breton n’a pas eu la chance d’évoluer beaucoup en Ligue 1 récemment. Et lorsque, c’était le cas, le SB29 comptait un des plus petits budgets du championnat.

Il faut quand même noter qu’à l’été 2012, le Stade Brestois a tenté de passer un cap. On entamait alors la troisième saison consécutive en Ligue 1 et il fallait stabiliser l’équipe dans l’élite. Brest finalise donc deux arrivées qui restent à ce jour les plus gros transferts de l’histoire du club.

Tout d’abord avec l’arrivée de Charlison Benschop. L’attaquant évolue alors à l’AZ Alkmaar, en première division néerlandaise. Il vient même de jouer un quart de finale de Ligue Europa avec son équipe. Le Stade Brestois n’hésite pas à dépenser 1,25 millions d’euros pour le faire venir. Malheureusement pour lui, son unique saison brestoise ne sera pas couronnée de succès. Malgré 6 buts inscrits sous le maillot breton, il ne peut éviter la relégation au club. Il est immédiatement prêté au Fortuna Dusseldorf à l’été 2013. Il ne reportera jamais le maillot brestois.

Autre gros transfert le même été : l’arrivée du gardien Alexis Thébaux. Titulaire en Ligue 1 depuis trois saisons au Stade Malherbe de Caen, Thébaux arrive avec une réputation de bon gardien du championnat de France. Malgré la relégation caennaise en Ligue 2, Brest est prêt à mettre sur la table 1,2 millions d’euros pour attirer le gardien à Francis Le Blé. Après Caen, il vit donc une deuxième relégation consécutive avec le SB29. Malgré la relégation, il reste en Bretagne et défend les couleurs brestoises pendant 3 saisons. A l’été 2015, il quitte le club et rejoint le Paris FC.

Le bon coup du mercato 2010

Lorsqu’il a dépensé beaucoup, le Stade Brestois a quand même réussi quelques bons coups sur le marché des transferts. Notamment avec l’arrivée de Paul Baysse lors du mercato d’été 2010. Après trois années pleines en Ligue 2 du côté du CS Sedan Ardennes, le défenseur s’engage au Stade Brestois. Brest se met d’accord avec les Sangliers sur un montant d’un million d’euros et Baysse découvre la Ligue 1. Avec Brest, il va faire trois saisons pleines. Malgré la relégation en 2013, sa côte est élévée dans le championnat de France. Baysse quitte donc le SB29 et s’engage alors à l’AS Saint-Etienne.

Les ventes du SB29 sur le marché des transferts

Côté départ, le Stade Brestois sait être un bon vendeur. Son meilleur coup sur le marché des transferts ? Nolan Roux. Arrivé en 2009 du RC Lens, Nolan Roux s’impose immédiatement à la point de l’attaque brestoise. Il inscrit 15 buts en L2 pour sa première saison au club et participe à la montée du club en Ligue 1. En janvier 2012, il quitte le club, direction le LOSC. Le club nordiste débourse 8 millions d’euros pour faire venir l’attaquant.

Plus récemment, le SB29 a vendu une jeune pépite : Lenny Pintor. Le jeune homme de seulement 17 ans a été vendu l’été dernier pour 5 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais. Il ne comptait alors que 6 apparitions avec l’équipe première brestoise. C’est surtout dans les équipes de France de jeune que Pintor a vraiment montré son potentiel. Avec l’OL, il a déjà marqué les esprits puisqu’il a inscrit le but de la victoire face à Manchester City en Youth League.