Pour le RC Lens, l’objectif en 2018-2019 est clair : il faut remonter en Ligue 1 ! Pour atteindre cet objectif, il a fallu réalisé un gros mercato d’été 2018.

RC Lens : actu foot et mercato

Alors, comment Philippe Montanier, le nouvel entraîneur, a-t-il pu remanier l’effectif ? Un nouveau gardien est arrivé : Jean-Louis Leca. Le Corse est une valeur sûre de Ligue 2. Certains spécialistes considèrent même qu’il aurait toute sa place à l’échelon supérieur, en Ligue 1.

Tout au long de ce mercato, les rumeurs sont allés bon train. On parlait de Massadio Haïdara en défense, l’ancien joueur de l’équipe de France espoir a bien fini par débarquer chez les Sang et Or. Côté offensif, les bruits de couloir ont été nombreux. On a parlé du sochalien Florian Martin ou encore du messin Opa Nguette, finalement le RC Lens a réussi à finaliser les arrivées de joueurs comme Guillaume Gillet, Thierry Ambrose ou encore Moussa Maazou.

Bref, l’été a été chaud dans les travées de Félix Bollaert et l’hiver le sera à coups sûrs. Pour être au courant de toutes les rumeurs de transfert, il faut absolument venir sur cette page. Ici, nous allons compiler l’ensemble des informations sur le mercato d’hiver du RC Lens. Aucune ne manquera à l’appel. Une nouvelle piste offensive ? On est sur le coup. Un défenseur sur le point de signer, on vous le fait savoir en temps réel.

Comment ? On reprend l’ensemble des informations sur le RC Lens, que ce soit de la part des grands sites d’information foot, mais également les actualités des sites de supporters. Et on vous redirige vers le bon site, celui qui a la bonne info. Pour suivre le mercato d’été du Racing Club de Lens en direct, ça se passe donc avec nous.

RCL : Tout au long de l’année, les matchs et buts de Lens en temps réel

L’actu du RC Lens ne s’arrête évidemment pas aux simples dates du mercato. La saison du RCL sera longue et bien évidemment, à suivre avec nous tout au long de l’année. La Ligue 2, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, il y aura beaucoup de matchs du RC Lens à suivre et de nombreuses actualités tout au long de l’année.

Vous pourrez ainsi suivre au long des semaines d’entraînement les mises en place tactiques. On jettera un oeil attentif à l’évolution au jour le jour des joueurs blessés, histoire de savoir s’ils seront disponibles pour la rencontre du week-end. Les conférences de presse et interviews des différents acteurs du club seront aussi mises à votre disposition

Jour de match, la tension monte. Compositions des deux équipes et explication des choix du coach. Pendant la rencontre, vous ne manquerez absolument rien. Les actions marquantes, les buts magnifiques et même les buts de raccroc, les blessures, les cartons. Dans la mesure du possible, on vous fera voir tout ça le plus rapidement en vidéo. Et après la rencontre, ce n’est pas fini pour vous, fans du RC Lens. On revient sur le match avec résumé, analyse, réactions des entraîneurs et des joueurs. Et bien sûr, les notes.

Les plus gros transferts du Racing Club de Lens

N’étant plus un club majeur de Ligue 1 d’un point de vue strictement sportif depuis une dizaine d’années, les plus gros transferts réalisés par le club ont eu lieu il y a bien longtemps maintenant. Outre la baisse sportive, cela s’explique aussi par les difficultés financières connues par le club, avec la reprise en main du Crédit Agricole en 2012, ou encore l’arrivée d’Hafiz Mammadov en 2013.

Dans le sens des arrivées, ce sont 3 joueurs qui se partagent la tête d’affiche des plus gros arrivées au sein du club artésien.

En 2006, Lens va réaliser un transfert à 6 millions d’euros. Désireux de s’installer comme une grosse équipe du championnat, le RC Lens va faire un gros recrutement, avec en tête d’affiche Sidi Keita. Malgré une grave blessure au genou en début de saison 2005-2006, Keita surnage lors des derniers matchs avec le Racing Club de Strasbourg. Si le club alsacien est relégué, le milieu de terrain malien ne compte pas évoluer en Ligue 2. Il a le choix, Saint-Etienne et Monaco sont sur les rangs, mais il décide de rejoindre le Racing Club de Lens. La saison 2006-2007 lensoise est prometteuse, les Sang et Or sont sur le podium à partir de la mi-novembre et ne lâche pas leur place. Jusqu’à l’ultime journée, une défaite 3-0 à Troyes et les espoirs de Ligue des Champions s’envolent. La saison suivante est encore pire, Lens est relégué en Ligue 2. Pour Keita, la situation est difficile, il ne s’impose jamais vraiment à Lens, pas même en Ligue 2. Il part finalement pour Xerez en août 2009…

Autre arrivée importante en 2000, le RC Lens veut poursuivre sa belle dynamique après une demi-finale européenne et recrute à l’été 2000 Esteban Fuertes, également pour 6 millions d’euros. L’attaquant argentin vient de finir meilleur buteur du championnat argentin avec 17 réalisations sous le maillot du Colon. On se dit que le RCL a réalisé un très gros coup sur le marché des transferts. Mais l’aventure va tourner court, puisque Fuertes ne va rester qu’une seule saison à Lens. Il inscrit 7 buts et Lens termine à une modeste 14ème place sur Ligue 1.

Le plus ancien transfert est celui d’Olivier Dacourt en 1999. Formé à Strasbourg, Dacourt s’envole pour l’Angleterre en 1998. Une pige d’un an à Everton avant de revenir en France au RC Lens. Il ne passe qu’une seule saison à défendre les couleurs Sang et Or, mais quelle saison ! Dacourt est un titulaire indiscutable et participe à la folle épopée lensoise en Coupe de l’UEFA. Le club artésien échoue en demi-finale face aux Gunners d’Arsenal emmenés par les Henry, Bergkamp, et autres Vieira. Dacourt quitte finalement Lens à l’été 2000 et rejoint Leeds. Il entre par la même occasion dans la catégorie des plus gros départs de l’histoire lensoise puisque son transfert est conclu pour la somme de 10,5 millions d’euros. A Leeds, Dacourt se retrouve dans un club qui lui permettra de jouer une demi-finale de Ligue des Champions et de découvrir les honneurs de l’équipe de France.

L’année précédente, Lens avait également très bien vendu sa jeune pépite Stéphane Dalmat. Arrivé un an plus tôt de la Berrichonne de Chateauroux avec une seule saison de Ligue 1 dans les jambes, Dalmat alors âgé de 19 ans ne tarde pas à devenir un joueur clé du collectif lensois. Meneur de jeu, il dispute 38 matchs dont des rencontres de la prestigieuse Ligue des Champions. Une saison et puis s’en va. L’Olympique de Marseille saute sur la pépite et recrute Dalmat pour 10,6 millions d’euros.

Enfin, le plus gros départs de l’histoire du Racing Club de Lens se fera en 2002. Le RCL vient alors d’échouer à la deuxième place du championnat, doublé lors de l’ultime journée par l’Olympique Lyonnais. la saison reste néanmoins superbe pour les Lensois et un joueur brille notamment de mille feux : le Sénégalais El Hadji Diouf. L’attaquant sénégalais va même confirmer sa belle saison lors de la Coupe du Monde 2002 lors duquel il mène sa sélection en quarts de finale, battant même le tenant du titre français lors du match d’ouverture. Les grands d’Europe ne tardent pas à s’intéresser à l’ancien Rennais et Sochalien. Et c’est finalement le Liverpool de Gérard Houiller qui va réussir à l’engager. Un transfert record pour Lens de 15 millions d’euros. Pour Diouf, l’aventure chez les Reds tourne court, puisqu’il ne va jamais réussir à s’entendre avec les cadres de l’équipe…

Lens, bastion du foot français

Malgré une situation sportive délicate ces dernières années, la passion lensoise n’a jamais diminué. Le meilleur exemple cette saison où le club finit à la 14ème place au classement de Ligue 2, soit la 34ème place nationale. Pourtant, en termes d’affluence, le stade Félix Bollaert peut toujours compter sur une des plus grosses affluences de France. Avec quasiment 24 000 spectateurs de moyenne par match de championnat, cela classe le RC Lens à la 9ème place nationale.